Outils LMCC

Lien CanadaQBank: www.fmeq.ca/canadaqbank

Le LMCC (Licenciate of the Medical Council of Canada) est le petit nom que donne l’immense majorité des étudiants à l’examen d’aptitude du Conseil médical du Canada (CMC). Le LMCC – donc en fait l’EACMC – se décline en deux parties.

Le LMCC I est un examen théorique à choix multiples, fait sur ordinateur, dispensé à l’ensemble des finissants en médecine à travers le Canada. Le LMCC II est un examen de style ECOS (examen clinique objectif structuré) qui est octroyé en première année de résidence. Une fois les deux examens réussis, le Conseil médical du Canada octroie au candidat le titre de Licencié du Conseil médical du Canada et l’inscrit dans le registre du Conseil.

Les objectifs du LMCC sont disponibles sur le site du CMC : objectifs du LMCC.

En plus du fameux Toronto Notes, d’autres livres sont recommandés pour l’étude du LMCC.

La FMEQ a noué un partenariat avec le CanadaQBank afin d’offrir à tous ses membres un accès gratuit à cette extensive banque de questions répertoriant plus de 4000 questions (choix multiples, cas cliniques, avec réponses et explications). Pour y accéder, cliquez ici!

Le LMCC (Licenciate of the Medical Council of Canada) est le nom que donne l’immense majorité des étudiants à l’examen d’aptitude du Conseil médical du Canada (CMC). Le LMCC – donc en fait l’EACMC – se décline en deux parties. Le LMCC I est un examen théorique dispensé à l’ensemble des finissants en médecine à travers le Canada. Il représente également l’examen terminal aux études médicales pré-doctorales pour les facultés de médecine du Québec. Le LMCC II est un examen de style ECOS (examen clinique objectif structuré) qui a lieu en première année de résidence. Une fois les deux examens réussis, le Conseil médical du Canada octroie au candidat le titre de Licencié du Conseil médical du Canada et l’inscrit dans le registre du Conseil. Puisque ce sont quelque 800 étudiants membres de la FMEQ qui verront leurs connaissances testées par le Conseil médical canadien via le LMCC I au printemps 2011, c’est à ceux-ci que ces prochaines lignes s’adressent.

LMCC I

Le LMCC I est un examen fait sur ordinateur, d’une durée de 7,5 heures, qui se déroule sur une seule journée et se divise en deux parties. Il est à noter qu’en tout temps, l’étudiant peut passer de la version française à la version anglaise de l’examen et inversement.

Questions à choix multiples

Ce segment de l’examen est d’une durée de 3,5 h et correspond à 75% de la note finale totale du LMCC I. Il évalue les connaissances de l’étudiant dans les disciplines principales de la médecine, soit la médecine interne, la chirurgie, la pédiatrie, l’obstétrique et la gynécologie, la psychiatrie et la santé des populations et les aspects éthiques, légaux et organisationnels de la santé. Cette partie de l’examen est adaptative et se divise en sept sections, ce qui signifie que le niveau de difficulté d’un segment est ajusté selon la performance de l’étudiant à la section précédente (si une question vous demande si l’utérus se retrouve chez la femme ou chez l’homme, ce n’est pas bon signe!). La note finale est déterminée selon la pondération des questions des sections, c’est-à-dire selon la difficulté des questions auxquelles l’étudiant a répondu. Ce processus a pour but d’élaborer un examen représentatif des connaissances de chaque étudiant.

Prise de décisions cliniques

Cette partie de l’examen est d’une durée de 4 h et correspond à 25% de la note finalement totale du LMCC I. Il évalue la capacité de l’étudiant à résoudre des situations cliniques et à prendre des décisions. Dans cette section, plusieurs cas cliniques sont présentés et l’étudiant doit répondre à une série de questions s’y rapportant. Les réponses sont sous forme de questions à menu court (semblables aux questions à choix multiples, mais avec plus de choix) ou de questions à réponses ouvertes et courtes (l’étudiant tape une réponse).

Trucs et astuces

(source : KAPLAN, USMILE, Step 2 CK QBook, Fourth Edition)

  1. Pensez à la réponse en lisant la question. La première ligne, qui décrit les facteurs sociodémographiques, est toujours cruciale.
  2. Lors de la rédaction des questions d’examen, les auteurs doivent respecter certains critères. En effet, les mauvaises réponses doivent être erronées ou clairement inférieures à la bonne réponse pour quelqu’un de bien informé. Ainsi, si vous pensez que deux réponses sont plausibles, les chances sont qu’aucune des deux ne soit bonne.
  3. Utilisez la règle de trois : Il ne faut jamais choisir une réponse en fonction d’une seule information. Il faut au moins avoir trois éléments d’information qui sont concordants avec la réponse pour que celle-ci soit la bonne.
  4. Commencez à révision tôt !
  5. Discutez avec les étudiants qui ont fait leur examen dans les années précédentes.
  6. Planifiez votre temps d’étude. Prenez 10 minutes de pause à chaque heure, et dormez un nombre suffisant d’heures, car cela permet un transfert plus important de l’information de la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme.
  7. Faites des groupes d’études; faites des présentations entre vous.
  8. Planifiez plus de temps pour étudier les sujets dans lesquels vous avez le moins d’intérêt ou moins de facilité, et passez moins de temps sur les sujets avec lesquels vous êtes à l’aise.

http://www.mcc.ca/fr/exams/qe1/reference.shtml

Le rôle de la FMEQ

Cet automne, suite à de nombreuses plaintes d’étudiants francophones, les doyens des facultés de médecine du Québec et la FMEQ ont communiqué avec le Conseil médical canadien afin de dénoncer la traduction anglais-français parfois aberrante de certaines questions du LMCC. Ces communications ont mené au développement, par le CMC, d’un processus de révision des questions francophones par les professeurs des universités francophones du Québec et l’Université d’Ottawa.