Intimidation & harcèlement

2
1
3


Définitions

Harcèlement
Le harcèlement psychologique est une conduite qui se manifeste par des comportements, des paroles ou des gestes répétés:

  • qui sont hostiles ou non désirés;
  • qui portent atteinte à la dignité ou à l’intégrité psychologique ou physique de la personne étudiante ou salariée;
  • qui rendent le milieu de travail ou d’études néfaste.

Cette conduite peut être fondée ou non sur un des motifs discriminatoires interdits par la Charte des droits et libertés de la personne du Québec (race, couleur, sexe, grossesse, orientation sexuelle, état civil, âge sauf dans la mesure prévue par la loi, religion, convictions politiques, langue, origine ethnique ou nationale, condition sociale, handicap ou utilisation d’un moyen pour pallier ce handicap)*.

Intimidation
L’intimidation est composée de paroles, de gestes et de
comportements qui blessent, humilient ou excluent socialement une personne. Ces actions peuvent être intentionnelles ou non, mais ont pour effet de blesser, nuire, isoler, menacer, contrôler, punir ou diminuer l’estime de soi**.

*Cette définition provient des sites du FMSS de de l’Université Sherbrooke et du BIMH de l’Université de Montréal.
**Cette définition provient de la FMRQ et de Tel-Jeunes.


Ressources par université

Les différentes ressources disponibles lorsque vous êtes victime ou témoin d’une situation d’intimidation ou de harcèlement

Capture d’écran 2016-02-08 à 16.14.27

Pour tous les étudiants en médecine du Québec : le Programme d’aide aux médecins du Québec (PAMQ)
Contactez le PAMQ pour de l’aide psychologique ou des conseils anonymes.
Site web: www.pamq.org
Téléphone: 1(800) 387-4166

image

Université de Montréal

  1. Dénoncez la situation dans votre évaluation de stage
  2. Allez voir l’AÉÉMUM ([email protected]) ou le Réseau d’entraide des étudiants en médecine ([email protected])
  3. Consultez le bureau d’intervention en matière de harcèlement (BIMH)

    Téléphone : (514) 343-7020
    Courriel : [email protected]

  4. Au besoin, consultez des ressources d’aide psychologique tels que le bureau d’aide aux étudiants et résidents (BAER)

    Montréal
    Téléphone : 514 343-6603
    Courriel : [email protected]
    Mauricie
    Téléphone : 1 866 862-5642
    Courriel: [email protected]

logo_udes-carre-couleur

Université de Sherbrooke

    1. Consultez le FMSS-Respect pour toutes les ressources:

      http://www.usherbrooke.ca/fmss-respect/
      Téléphone: 819 821-7410
      Courriel : [email protected]

    2. Consultez l’AGÉÉMUS https://www.facebook.com/ageemus
    3. En cas de détresse psychologique, consultez les adjoints à la vie étudiante : http://www.usherbrooke.ca/medecine/etudiants/vie-etudiante/besoin-daide/reseau-des-adjoints/
Université_Laval_logo.svg

Université Laval

      1. Dénoncez la situation dans votre évaluation de stage
      2. Allez voir le RÉMUL ([email protected])
      3. Contactez le centre de prévention et d’intervention en matière de harcèlement

        Courriel: [email protected]
        Téléphone: 418 656-7632

      4. Au besoin, contactez les services de soutien psychologique de l’université:

        Direction des affaires étudiantes (DAE)
        Téléphone: 418-656-2131, poste 3459
        Courriel: [email protected]

      5. Au besoin, contactez le réseau d’Aide: vous pouvez contacter les membres du réseau d’aide en recherchant le signe du Réseau d’Aide (une bouée de sauvetage) à coté de leurs noms dans le bottin des étudiants. Une liste des membres est aussi disponible dans les premières pages du bottin.

        Facebook: Réseau d’Aide Médecine Ulaval
        Courriel: [email protected]

McGill_University_CoA.svg

McGill University

    1. Write to the MSS ([email protected])
    2. Go on https://www.mcgill.ca/medwell/mistreatment for all the information.
    3. Any mistreatment can be reported through the medwell website https://www.mcgill.ca/medwell/professional-incident


FAQ

Pourquoi est-il important de dénoncer les situations problématiques?

C’est la seule façon pour les universités d’avoir de l’information sur les enjeux dans certains milieux ou sur des comportements problématiques qu’auraient vos collègues, résidents ou superviseurs.  Cela permet d’ajuster le tir avant que ces enjeux se reproduisent avec d’autres étudiants, patients ou professionnels de la santé. En dénonçant, vous devenez des acteurs pour l’amélioration de la formation médicale de notre système de santé.

Comment les universités s’assurent-elles que ma dénonciation est anonyme?

Les facultés de médecine s’assurent que vos dénonciations (qu’elles soient faites par un site web de votre université ou via votre évaluation de stage) ne soient pas automatiquement acheminées aux milieux de stage. Les évaluations sont anonymes et un délai de plusieurs mois est appliqué pour éviter d’attacher votre nom à votre évaluation du milieu.

Quelles sont les démarches entreprises une fois la situation problématique identifiée?

Habituellement, si la plainte est bien décrite, les facultés pourront rencontrer les acteurs de la situation problématique (que ce soit des étudiants, des résidents ou des patrons) afin que la situation ne se reproduise plus. Si plusieurs plaintes sont faites et qu’il n’y a pas de changement dans le comportement des acteurs en jeu, d’autres mesures seront prises au cas par cas. Bien entendu, ces démarches ne sont pas publicisées, mais sachez qu’elles se font bel et bien.

Comment puis-je rendre l’identification de la situation problématique la plus aidante possible pour les universités?

Il est important de rapporter des faits les plus concrets possibles à la faculté. Cela permettra d’adresser le problème précis pour lequel vous brisez le silence et aidera à proposer des solutions concrètes.